top of page

L'automne de la déroute - 1ère date

Ramdam sur le Macadam contre le projet d’autoroute A 69 Castres-Toulouse est au programme de la saison d’automne de la Déroute des Routes pour octobre prochain. La Saison d'automne est lancée. Saint-Paul- Trois-Château est notre première action.

Voir les post facebook ou twitter de la Déroute des Routes .

Cette Saison d'Automne fait suite aux actions du printemps : Nous étions à Castres Toulouse en avril, mais aujourd’hui et avec le début des travaux, la pression politique et policière s’intensifie : abattage d’arbres centenaires, accès routiers bloqués (Canard Enchainé,13 sept.2023), interdiction de territoire et procès-verbaux constituent le quotidien des habitant.e.s .


En grève de la faim depuis plusieurs jours, une gréviste parmi les 7 défenseurs de l’environnement, lance un appel qui ne devrait pas laisser indifférent : « À nos politiques, décideurs, décideuses ; pourquoi continuez-vous à participer à condamner l'avenir auprès des autres dirigeants criminels, qui s'aveuglent dans la poursuite de grand projets inutiles à l'heure de la catastrophe écologique en cours et du réchauffement climatique, qui nous prouve cette année encore sa capacité dévastatrice ? Vous avez encore la possibilité d'inverser le cours des choses. On a toujours le choix. Je fais la grève de la faim jusqu'au bout, et puis si j'en meurs, qu'est-ce que cela changera à ma vie ? Je n'ai pas d'avenir de toute façon. »

Le collectif La Voie Est Libre (LVEL) non seulement n’est pas un « groupuscule d’extrémistes écologistes radicaux de gauche » comme aiment à le qualifier élus les porteurs du projet, mais fort des milliers de témoignages contre l’A69 il est également une force de proposition avec une proposition d’aménagement de l’existant appelée « Une Autre Voie », un projet futuriste, innovant et réaliste sur les nouvelles modalités de déplacement de demain.


Carole Delga ignore l’impératif écologique et poursuit la politique du fait accompli. Dans le courrier qu’elle adresse aux grévistes de la faim (Le Monde du 12 sept. 2023), elle justifie l’autoroute A69 comme un mal nécessaire. Elle argumente sur le développement des métropoles intermédiaires en s'appuyant sur des références intellectuelles qui voient leur pensée déformée . Sa réponse, comme sa politique va à l’encontre des engagements de réduction d’émission de GES et de zéro artificialisation nette à l’horizon 2050. Au lieu de diminuer, on cumule et on accumule ! Les routes se gonflent en autoroutes, les trains en lignes à grande vitesse et les bourgs se transforment en réseaux de métropoles. En apportant son soutien aux rois des BTP, de la logistique, des transports rapides, notre présidente de la région Occitanie et de l’association Régions de France, nous envoie droit dans le mur.

Alors que les travaux de l’A69 ont démarré et que des dizaines de projets routiers destructeurs et rétrogrades sont encore soutenus et financés par l'Etat et des collectivités locales, la Déroute des routes se mobilise cet automne. La déroute des routes soutient et organise avec les collectifs locaux 10 mobilisations pour demander le moratoire et freiner les destructions en cours.

Le message de la coalition est clair : soit le gouvernement et les collectivités territoriales cessent de dilapider l'agent public et de détruire le vivant pour des intérêts privés, soit partout où ils chercheront à bétonner nos terres et à nous enfermer dans une dépendance inégalitaire à la voiture individuelle, ils trouveront des milliers de personnes sur leur route.


Solidaires et déterminé·es, nous nous mobiliserons dans ces 10 territoires en lutte cet automne et autant qu’il le faudra jusqu’à ce que chaque projet soit abandonné et que soit adopté un moratoire national suspendant tous les projets routiers. No macadam !


Voir le programme détaillé :

Nous nous battons pour que cesse l'accaparement des terres et de l'argent public au profit de quelques intérêts privés.

Nous demandons un moratoire sur tous les projets routiers.

AGENDA DE LA SAISON d'AUTOMNE


Récit et Annonce de l'action de la Saison suivante : les post facebook ou twitter de la Déroute des Routes du 21 Sept.


L'association Vivre, respirer, se déplacer en Tricastin appelle à un abandon définitif du projet d'échangeur autoroutier de la Drôme Provençale, après l'annonce de son report. Ce projet inutile conduirait à l'artificialisation de plus de 10 hectares de terres agricoles. Après avoir installé au début de l'été, une structure appelant à une Zone Agricole Protégée (ZAP), la manifestation s'organisera autour de la libération de la parcelle menacée par le projet, en vue d'une nouvelle mise en culture par l'agriculteur, et autour de la plantation d'une haie brise-vent. --> plus d'infos sur le programme et la mobilisation du collectif Vivre, Respirer, Se déplacer en Tricastin sur leur groupe facebook. N'oubliez pas de signer la pétition contre l'échangeur de Vinci à Saint-Paul-Trois-Château.


Les travaux de la RN88 ont commencé illégitimement et sans attendre le verdict du procès en cours, dans une Région Auvergne Rhône Alpes gérée en autocratie confirmée, et dans un contexte national où la dérive autoritaire, le capitalisme débridé et le cynisme écologique sont toujours plus prégnants. Aux côtés de la Lutte des Sucs, une convergence des luttes s'est créée, en portant chacun.e ses propres revendications, à travers l'organisation collective d'un grand week-end de mobilisation ! --> Plus d'infos sur le programme et pour rejoindre la mobilisation de la Lutte des Sucs sur leur site internet, en rejoignant leur canal d'infos Telegram, ou en vous inscrivant pour donner un coup de main pendant le week-end ! N'oubliez pas de signer la pétition contre la RN88.


CONTRE LE BUCSM ET LE BUO Le Conseil Départemental de la Haute-Garonne et Toulouse Métropole s'entêtent à porter les projets BUCSM et BUO de réseau routier de contournement ouest de Toulouse. Trafic induit et impacts négatifs ne leur font pas peur : pollution de l'air, impact climatique, destruction d'espaces naturels et agricoles, nuisances sonores, finances publiques. Le collectif Axe Vert de la Ramée se mobilisera en faveur des alternatives, pour développer le RER, le réseau express vélo et un maillage dense de transports en commun fréquents et connectés. --> Infos à venir sur la page du collectif Axe Vert de La Ramée. Signez la pétition contre les projets routiers BUCSM et BUO.


Venez en famille ou entre ami-es pour une grande balade nature et festive sur le tracé du BIP, à la découverte de sentiers magnifiques et méconnus. Ensemble exigeons un projet alternatif qui préserve les espaces naturels et agricoles qui risquent d'être détruits. STOP à la bétonnisation en IDF ! --> Plus d'infos sur le programme et pour rejoindre la mobilisation du collectif Vivre sans BIP sur le site dédié à l'événement, en participant à leur financement participatif, ou en vous inscrivant pour recevoir les infos et/ou donner un coup de main à l'organisation.


Bal folk au profit de Trièves Mobilité Responsable pour le financement des frais d'avocat dans le cadre de la lutte contre les travaux sur la RD1075 (Trièves / sud Isère). Des mazurkas contre la Déclaration d'Utilité Publique permettant les expropriations ! Des chapeloises contre l'Autorisation environnementale qui donne le feu vert aux destructions d'espèces et de milieux protégés ! --> Pour donner un coup de pouce financier aux collectif Les Lichens et Trièves Mobilité Responsable voici leur cagnotte.

-->Voir leur page avec leur affiche.


Près de Montpellier, contre le projet du LIEN et son monde :
  • un méga-périphérique qui relie l'A9 et l'A75 avec sa déferlante de camions pour le transport de marchandise

  • une constellation de projets écocides à venir : ZAC, entrepôts logistiques, carrière, lotissements

  • une expansion de la métropole de Montpellier et l'asphyxie des territoires

Mobilisons-nous en masse, joyeux-ses et determiné-es, pour bloquer leur périph !Les travaux de destruction de la garrigue et des espèces protégées ont repris au nord de Montpellier. Retrouvons nous pour un grand week-end de mobilisation contre le LIEN ! Au programme : manif'action, déambulation, découvertes écologiques tables rondes, AG des luttes, vélorution, sans oublier de la musique. Le moratoire sur tous les projets routiers, dont le LIEN est un impératif écologique et social. --> Plus d'infos sur le programme et pour rejoindre la mobilisation du Collectif SOS Oulala sur la page de la mobilisation, en vous inscrivant comme bénévole pour donner un coup de main à l'organisation, et en signant la pétition contre les projets routiers dans l'agglomération montpelliéraine.

-->Un coup de pouce : une cagnotte en ligne est ouverte et tous les soutiens comptent . Leur affiche-programme


Encore une fois, l'A69 NE PASSERA PAS" Suite à la mobilisation historique d'Avril 2023 et l'avancée des travaux, soyons à nouveau des milliers, determinés, à bloquer les chantiers de l'A69 Castres - Toulouse ! NO MACADAM !


--> Plus d'infos sur le programme et pour rejoindre la mobilisation du collectif La Voie Est Libre, XR Toulouse, et toutes celles et ceux engagé-es contre ce projet d'autoroute d'un autre siècle, en rejoignant le canal d'infos Telegram contre l'A69, sur la page de l'événement, en contribuant au financement participatif et en signant la pétition contre l'A69 !NO MACADAM!


Vieux de 40 ans, ce grand projet inutile et imposé va artificialiser plusieurs dizaines d'hectares de terres agricoles à proximité du Rhône, et venir boucler le périphérique valentinois. Recours juridique, manifestations, interpellation des élu.e.s, rien n'y fait pour l'instant, les décideur.euse.s restent déterminé.e.s à porter ce projet à terme ! Le 25 novembre, portons-y un coup fatal avec une mobilisation déterminée et festive !


--> Plus d'infos sur le programme et pour rejoindre la mobilisation du collectif ALTERRE sur la page du collectif et en signant la pétition contre la déviation de Saint Péray.


Un projet né en 1973, ranger dans les cartons durant près de 2 décennies, il est réactivé en 1999. En 2003, le collectif GCO NON MERCI se forme. 20 ans plus tard, au-delà de faits, autour de notre stèle RESISTER, nous sommes là et toujours là !


Partout, les porteurs de projets routiers destructeurs répètent les mêmes arguments éculés et s'accaparent les terres naturelles et agricoles pour transformer des corridors de vie en corridors de béton. Des annonces gouvernementales devraient arriver concernant plusieurs projets, et quel que soit l'avenir réservé à l'autoroute à l'est de Rouen, nous marquerons cet automne notre révolte déterminée et joyeuse face aux projets routiers et leur monde !

--> Infos à suivre sur les pages du collectif Non à l'autoroute A133-A134 et du Comité Rouennais des Terres en Lutte


Le moratoire n'est pas une utopie. Le Pays de Galle et les Pays Bas l'ont déjà fait, pourquoi pas nous ?



Face au goudron, nos Dix Solutions !


Telechargez la version PDF, imprimez et diffusez


Plus d'informations : Notre revue de presse



bottom of page